Vieux-Montréal : accueil Vieux-Montréal : index Vieux-Montréal : contactez-nous
  Retour au hall


La Nouvelle-France connaît depuis 1713 la plus longue période de paix de son histoire. Bien que gouvernée à partir de Québec, le coeur des expéditions vers l'intérieur du continent sont dirigées de Montréal. La construction de fortifications de pierre sont entamées depuis 1717 mais l'incendie dévastateur de 1721 a ralenti les progrès des travaux. Un règlement imposera désormais l'usage de la pierre comme matériau de construction à l'intérieur des murs de la ville, ce qui contribuera au développement des faubourgs, où le bois restera d'usage.  

 
Événements marquants de 1686 à 1725  
 
  • 1686 : Établissement des « petites écoles » en face du Séminaire.
  • 1687 : Une épidémie de typhus tue environ 150 personnes.
  • 1688 : Ordonnance de l'intendant concernant les grandes propriétés, la construction, la largeur des rues, et les réserves militaires.
  • 1688-1697 : Guerre de la Ligue d'Augsbourg opposant la France à la Ligue (empereur, princes allemands, Espagne et Suède, alliés aux Provinces-Unies, à l'Angleterre et à la Savoie).
  • 1689 : Construction d'un corps de garde près de la place du Marché.
  • 1692 : Les jésuites reviennent à Montréal et s'installent rue Notre-Dame, à l'est de la rue Saint-Gabriel.
  • 1692 : Les récollets s'installent à Montréal, rue Notre-Dame, à l'ouest de la rue Saint-Pierre.
  • 1692-1694 : Construction de l'Hôpital général à la pointe à Callière par les Frères hospitaliers de la Croix et de Saint-Joseph (Frères Charon) sous la direction de François Charon de La Barre.
  • 1693 : Construction d'un fort sur le coteau du moulin, à l'est de la rue Bonsecours.
  • mars 1693 : Établissement d'une juridiction de justice royale à Montréal dont les officiers sont nommés par le roi.
  • 1694 : L'Hôpital général reçoit des lettres patentes qui formalisent son établissement.
  • 1695 : Construction du second corps de garde sur la place du Marché.
  • 1695 : L'ancien corps de garde est aménagé en magasins du roi et en boulangerie.
  • vers 1695 : Le gouverneur Callière construit sa résidence sur la pointe de terre qui portera son nom dès le milieu du XVIIIe siècle.
  • 24 février 1695 : Incendie de l'Hôtel-Dieu.
  • 1695 : Reconstruction de l'Hôtel-Dieu.
  • 1696 : Le marché français pour la fourrure de castor étant saturé, la traite dans les pays d'en haut est interdite.
  • 1697 : La signature du traité de Ryswick met fin à la Guerre de la Ligue d'Augsbourg.
  • novembre 1698 : Louis-Hector de Callière succède à Louis de Buade de Frontenac comme gouverneur de la Nouvelle-France.
  • 1699 : Philippe de Rigaud de Vaudreuil succède à Callière comme gouverneur de Montréal.
  • 1699 : Prolongement de la palissade vers l'est afin d'inclure, entre autres, le couvent des jésuites dans l'espace protégé par l'enceinte.
  • 1699 : Une épidémie de variole tue plus de 100 personnes.
  • 1700 : Décès de Marguerite Bourgeoys, fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame.
  • 4 août 1701 : La signature de la Grande Paix de Montréal met fin à la troisième guerre iroquoise, déclenchée en 1684.
  • 1702-1713 : Construction de l'ensemble conventuel des Récollets.
  • 1702-1713 : Guerre de Succession d'Espagne.
  • 1703 : Une épidémie de variole tue plus de 250 personnes dans l'île de Montréal.
  • mai 1703 : Philippe de Rigaud de Vaudreuil succède à Callière comme gouverneur de la Nouvelle-France.
  • 1704 : Plan de Montréal par Jacques Levasseur de Neré. Remarquable par la qualité des détails, il s'agit du premier plan disponible qui représente la ville depuis la construction de la palissade.
  • 1705 : Construction par Pierre Couturier d'un hôtel particulier pour Claude de Ramezay, gouverneur de Montréal depuis l'année précédente.
  • 1706 : Construction de l'église des Récollets sur la rue Notre-Dame.
  • 1707-1709 : Construction des cachots par Pierre Couturier.
  • 1709 : Second prolongement de la palissade vers l'est afin d'intégrer le fortin du coteau dans l'enceinte.
  • 1709-1719 : Construction d'une église pour les jésuites par Pierre Janson dit Lapalme.
  • 1713 : La signature du traité d'Utrecht met fin à la Guerre de Succession d'Espagne.
  • 1715 : Le système de congés pour la traite dans les pays d'en haut est rétabli.
  • 1717 : Établissement de la Compagnie d'Occident dotée d'un monopole sur l'exportation de la fourrure de castor. Cette société deviendra la Compagnie des Indes en 1719.
  • 1717-1721 : Construction d'une salle d'audience et des prisons.
  • 1717-1738 : Construction des remparts de pierre sous la direction de Joseph-Gaspard Chaussegros de Léry.
  • 19 juin 1721 : Incendie majeur dans le quartier de la place du Marché et de l'Hôtel-Dieu, 171 maisons détruites.
  • 8 juillet 1721 : Ordonnance de l'intendant stipulant que toute nouvelle maison construite dans la ville sera de pierre.
  • 1723-1728 : Reconstruction de l'Hôtel-Dieu.
  • 1723-1724 : Construction pour Philippe de Rigaud, marquis de Vaudreuil, gouverneur général de la Nouvelle-France, d'un hôtel particulier sur la rue Saint-Paul. Cet édifice sert de résidence au gouverneur général lorsqu'il se rend à Montréal.
haut de page
 
Quelques individus et sociétés du Vieux-Montréal en 1725  
 
haut de page
 
Bâtiments achevés ou mis en chantier entre 1686 et 1725  
 
  • 130 rue Notre-Dame Ouest Vieux séminaire de Saint-Sulpice (1684)
       associé à l'ensemble «Séminaire de Saint-Sulpice»
  • 138-146 rue Saint-Pierre Ancien hôpital général de Montréal (1693)
       associé à l'ensemble «Ancien hôpital général de Montréal»
       associé à l'ensemble «Maison de Mère d'Youville»
haut de page
 
Bâtiments modifiés de 1686 à 1725  
 
  • 130 rue Notre-Dame Ouest Vieux séminaire de Saint-Sulpice (1710)
       associé à l'ensemble «Séminaire de Saint-Sulpice»
haut de page
 
Rues et places ouvertes de 1686 à 1725  
 
haut de page

Le Vieux-Montréal en 1915
Le Vieux-Montréal en 1873
Le Vieux-Montréal en 1849
Le Vieux-Montréal en 1785
Le Vieux-Montréal en 1725
Le Vieux-Montréal en 1681
Le Vieux-Montréal en 1642
Vieux-Montréal