Vieux-Montréal : accueil Vieux-Montréal : index Vieux-Montréal : contactez-nous
  Retour au hall
FICHE D'UN BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 

©Denis Tremblay, 2006
 
Façade place D'Youville.
©Denis Tremblay, 2006
 
Détail de la façade, rue Saint-Paul.
©Denis Tremblay, 2006
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Immeuble William-Hutchison

Autre appellation :
  • St. Nicholas Building
  • Coristine Building III
Adresses civiques :
Construction et  
modifications majeures :

1818/ 1908 

Plans de localisation :
Caractères physiques :
  • Nombre d'étages : 5
  • Matériau dominant : pierre
  • Type de toit principal : plat

Pour plus d'information sur les caractères physiques du bâtiment, veuillez consulter le relevé des caractères physiques.

Pierre :
  • Pierre grise de Montréal [calcaire], provenant de carrières différentes selon les époques; probablement de carrières du plateau au nord-est du mont Royal, pour les plus anciennes, et de carrières du nord de l'île de Montréal ou de l'île Jésus, pour les derniers niveaux ajoutés plus tard.

En l'absence d'une mention de confirmation, l’identification « pierre grise de Montréal [calcaire] » est présumée d’après l’apparence et l’époque d’utilisation.

Avertissement :

Les différences dans le traitement de la pierre permettent de distinguer les parties de l'immeuble construites en 1818, soit les trois premiers étages, des deux étages supérieurs ajoutés en 1908.

haut de page
Histoire du bâtiment  
 

Le marchand William Hutchison fait bâtir cet immeuble en 1818, sur un emplacement qu'il a acquis l'année précédente avec une maison en pierre et ses dépendances. Il engage le maître maçon Moses Knapp pour lui construire, sous la supervision de l'architecte et entrepreneur John Try, un bâtiment comprenant une maison-magasin de trois étages sur la rue Saint-Paul et un entrepôt de quatre étages sur la rue des Commissaires (place D'Youville) avec une cour intérieure desservit par deux portes cochères. L'immeuble destiné au commerce et à l'habitation est en partie occupé par les marchands de dry goods (tissus, articles de mercerie et peut-être autres produits), Édouard Prégens ainsi que James McDonalds & Co. Vers 1820, Margaret Fisher, veuve de Hutchison, s'y établit avec des membres de sa famille puis avec son nouvel époux, William Lunn, qui est en charge des magasins de l'armée britannique.

À compter de 1855, l'usage de l'immeuble devient exclusivement commercial. Les occupants sont essentiellement des marchands, entre autres de quincaillerie, de dry goods ou de céréales et, à partir des années 1880, de fourrures sur la rue Saint-Paul.

En 1908, le bâtiment, nouvellement acquis par James Coristine, est transformé en immeuble de bureaux de cinq étages comprenant toujours trois magasins sur la rue Saint-Paul. Nommé le St. Nicholas Building, il abrite au départ une soixantaine d'occupants dont certains seront locataires pendant plus de 30 ans. Les étages accueillent surtout des agents manufacturiers, notamment J.Alexander Allan, des agents de douane, dont Michael R. Cuddihy, et des compagnies d'import-export, comme Robert Cox & Company. Les boutiques sont l'hôte de marchands de fourrures jusqu'aux années 1950.

En 2004 et depuis une vingtaine d'années, l'immeuble abrite dans ses magasins de la rue Saint-Paul des boutiques d'artisanat et des galeries d'art, alors que ses bureaux, de plus grande dimension, sont occupés par des maisons de production et d'édition ainsi que des agences de communication et de design.

haut de page
 
Élévation rue Saint-Paul.
©Ville de Montréal, vers 1995.
Cliquez sur le dessin pour
une version agrandie.
 
Élévation place D'Youville.
©Ville de Montréal, vers 1995.
Cliquez sur le dessin pour
une version agrandie.
 
Élévation rue Saint-Nicolas.
©Ville de Montréal, vers 1995.
Cliquez sur le dessin pour
une version agrandie.
 
 
Détail de la façade, place D'Youville.
©Denis Tremblay, 2006
 
Rue Saint-Paul Ouest
photographie Denis Tremblay, 1998
 
Place d'Youville
photographie ©Ville de Montréal, 2001
 
Construction initiale  
 
Date de construction :

1818

Concepteur de la construction :
Propriétaire constructeur :
  • William Hutchison (marchand)
    (propriétaire du 1817-08-06 à v. 1819)
    William Hutchison décède entre le 16 février 1818 et le 27 mars 1819 lors d'un voyage à l'étranger. Sa veuve, Margaret Fisher, hérite de l'immeuble. Elle réside probablement avec son fils et ses deux frères Daniel et John Fisher, dans la partie ouest de la maison-magasin en 1820. Elle épouse l'année suivante en secondes noces William Lunn, qui est en charge des magasins de l'armée britannique. Le couple demeure dans l'immeuble au moins jusqu'en 1828. Les Lunn restent propriétaires des lieux jusqu'au 27 mars 1873.
Locataire ou autre
usager d'origine :
  • Édouard Prégens (marchand de dry goods)
    (locataire de 1819 à 1820)
  • James McDonald & Co (marchand de dry goods)
    (locataire de 1819 à 1824)
    James McDonald et James Scott, les deux associés de l'entreprise, concluent un bail de cinq ans, d'un magasin et d'un bureau au centre de la maison-magasin rue Saint-Paul, avec accès à la cour et aux dépendances.
Commentaire sur la construction

Marché de maçonnerie avec le maître maçon Moses Knapp (notaire N.B. Doucet, 2 janvier 1818). Dans cet acte, il est mentionné que les ouvrages seront entrepris « under the inspection superintendance and direction of the said John Try builder », le même qui conservera les plans de l'immeuble. Il est ainsi fort probable que cet entrepreneur soit le concepteur de l'immeuble.

haut de page
Fonction(s) d'origine et type particulier  
 
Fonction(s) générale(s) :
  • commerce
  • habitation
Commentaire

À partir de 1855, le bâtiment sert exclusivement à des fins commerciales.

haut de page
Autres travaux – Modifications  
 
Travaux 1 :
    Date des travaux : 1908
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.
    Ajout d'un ou de plusieurs étages au bâtiment.
    Disparition d'une toiture en pente ou mansardée.

    Transformation du bâtiment en immeuble de bureaux de cinq étages, coiffé d'un toit plat, couvrant la totalité de l'emplacement.
haut de page
Autres propriétaires ou locataires (sélectif)  
 
Propriétaires :
  • James Coristine (manufacturier de fourrures)
    (propriétaire du 1907-10-18 au 1908-09-05)
    Informations biographiques disponibles pour l'année 1895
    Coristine décède le 5 septembre 1908. Sa succession reste propriétaire sous le nom de la compagnie Coristine Realties Limited jusqu'en 1949.
Locataires :
  • J. Alexander Allan (agent manufacturier)
    (locataire de 1909 à v. 1940)
  • Michael R. Cuddihy (agent de douane)
    (locataire de 1915 à v. 1960)
  • Robert Cox & Company (entreprise d'import-export)
    (locataire de 1925 à v. 1960)
haut de page
Protections patrimoniales du bâtiment  
 
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivante :
  • Situé dans un secteur de valeur patrimoniale exceptionnelle Vieux-Montréal (juridiction municipale)
haut de page
Numéros de référence  
 
Bâtiment :

0040-40-4528-00

Propriété :

0040-40-4528
Fiche 1 de 1 sur cette propriété

haut de page
Pour plus d'informations...  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Vieux-Montréal